Éco-durabilité

L’écocapsule

Une caravane écologique

Un cabinet d’architectes a créé une maison mobile en forme d’œuf. Appelée Écocapsule, sa particularité réside dans sa capacité à pouvoir subvenir aux besoins énergétiques de ses occupants durant un an.

Cliquez sur une image pour l’agrandir

L’Écocapsule, une maison écologique et autonome en énergie

Les architectes du cabinet d’architecture slovaque Nice Architects ont lancé le concept d’une maison mobile, 100 % autonome en énergie. Les utilisateurs peuvent y vivre en totale indépendance car elle est capable d’accueillir deux personnes dans un confort optimal. Elle est notamment équipée d’un système de récupération et de filtration de l’eau de pluie et peut produire sa propre eau potable ainsi que sa propre électricité. La capsule dispose d’un panneau solaire installé sur le toit et d’une éolienne de 750 Watts aussi puissante que silencieuse. Ainsi, elle peut subvenir aux besoins de ses occupants pendant un an, à condition que le taux d’ensoleillement minimum soit respecté.

L’Ecocapsule est une caravane futuriste mobile. © Nice Architects

Une capsule de 1 500 kilos entièrement équipée

L’Ecocapsule se présente sous la forme d’un œuf dont les dimensions sont de 4,5 mètres de longueur, 2,4 mètres de largeur et 2,5 mètres de hauteur, le tout pour un poids total de 1 500 kilos. Notez que ses dimensions ont été pensées de telle sorte que l’Ecocapsule puisse être tractée par une voiture et entrer dans un conteneur, afin d’être déplacée selon les envies des propriétaires. De même, cette caravane futuriste dispose d’une pièce équipée d’un lit deux places pliant, d’une kitchenette, d’une douche, de toilettes et de nombreux espaces de rangements. L’espace est optimisé au maximum, et l’Ecocapsule dispose même de deux fenêtres qui permettent de bénéficier d’un éclairage naturel.

(source)

Six and Sons

Amsterdam (centre), Achats

Un magnifique magasin éco-responsable en plein centre d’Amsterdam. Auparavant, Six and Sons, avait son espace café à l’étage. Désormais, tout l’espace a été transformé en boutique. On trouve des vêtements pour hommes et pour femmes. Et des articles soigneusement sélectionnés, qui sont fabriqués à partir de coton, de laine, de cuir et de plastique recyclé.

Six and Sons s’adresse à ceux qui veulent un environnement propre, encourageant le recyclage du plastique par le biais des vêtements (maillots de bain, imperméables), mais aussi de meubles design. De plus, on trouve des produits issus du commerce équitable, le tout dans un style vintage !

Cliquez sur une image pour l’agrandir

SIX AND SONS
Haarlemmerdijk, 31
1013 KA Amsterdam
info@sixandsons.com
+31 (0)20 655 88 88
Boutique en ligne : www.sixandsons.com


Ekokook

Les designers Victor Massip et Laurent Lebot de Faltazi ont conçu un système conceptuel dans lequel l’eau est recyclée et où les déchets sont décomposés par des vers à compost à l’intérieur de la cuisine.

Les informations ci-dessous proviennent des concepteurs :

Trois micro-installations intégrées pour trois fonctions de recyclage

La cuisine est l’endroit où la plupart des déchets ménagers sont produits. Si la gestion des déchets doit être efficace tant au niveau individuel que collectif, la sélection et le traitement doivent commencer dès que le produit résiduel apparaît. Lorsque nous épluchons des carottes, par exemple, nous devrions pouvoir éliminer les épluchures immédiatement en les vidant dans le composteur de vers de terre directement à partir de la surface de travail. De même, lorsque nous lavons les feuilles de salade, nous devrions pouvoir choisir d’économiser de l’eau pour arroser les plantes domestiques. Des actions simples comme celles-ci doivent être encouragées et facilitées par un équipement adéquat. Il en va de même pour l’élimination des déchets solides.

Micro-installation 1
Déchets solides: sélection, traitement, stockage.

Les déchets solides n’ont pas d’odeur. Cela signifie qu’ils peuvent être conservés plus longtemps, une fois leur volume réduit au minimum. À l’échelle de la ville, cela permet aux camions municipaux de collecter moins de déchets, ce qui signifie moins de coûts pour la communauté, moins de nuisances sonores et moins de pollution atmosphérique. Nous avons divisé le réceptacle pour déchets solides en cinq unités de traitement du verre, du papier, des plastiques, des métaux et des déchets divers. Le volume de chaque unité correspond aux dimensions qui conviennent à une famille moyenne (deux adultes et deux enfants). Les unités peuvent être personnalisées en fonction des profils d’utilisateurs et pour interagir avec les services proposés par la communauté.

Nous avons opté pour un système de composants organisé par blocs et par fonctions: dans la partie haute, il existe différentes trappes et dans la partie inférieure, les unités permettant de réduire les volumes et les conteneurs de stockage sur rouleaux. Les dispositifs que nous proposons pour réduire le volume de déchets sont des machines activées à la main: une balle en acier, comme la balle dans un flipper, pour briser le verre, une vis sans fin comme un casse-noix pour comprimer des canettes et des bouteilles d’eau, et un manuel. déchiqueteuse-broyeuse pour déchiqueter le papier avant de le transformer en briquettes.

Micro-installation 2
Cycle de l’eau: utilisation, collecte, recyclage.

Inspirés par des travaux de génie civil de taille réelle pour contrôler l’eau, tels que des écluses et des digues, qui déplacent des masses d’eau pour l’irrigation, nous avons construit un double évier pour la rétention, avec un réservoir intermédiaire situé sous l’évier et deux pichets qui collectent la cuisine. eau qui n’a pas d’écume de graisse. Cela permet aux utilisateurs de recycler de l’eau propre en l’utilisant pour arroser les plantes domestiques. Le lave-vaisselle et le four à vapeur peuvent également être remplis avec de l’eau conservée dans le réservoir intermédiaire.

Une double prise est installée au fond de l’évier. L’utilisateur peut diriger l’eau de l’évier vers sa destination en activant l’un ou l’autre bouchon. Un filtre élimine les particules en suspension dans l’eau pour assurer sa propreté et sa qualité. Un appareil simple comme celui-ci permet d’économiser jusqu’à 15 litres par jour, ce qui équivaut à ce qu’il faut pour faire fonctionner un lave-vaisselle.
Tout le réservoir intermédiaire peut être retiré pour être lavé, afin de respecter les normes d’hygiène standard.

Micro-installation 3
Traitement et recyclage des déchets organiques: le composteur à vis sans fin

Ma poubelle est en vie! Comme son nom l’indique, le composteur de vers de terre utilise des vers de terre pour décomposer les déchets organiques. Toutes sortes de déchets verts sont produits dans la cuisine: épluchures de fruits et de légumes, grattages, restes, etc. Ce dispositif vise à traiter ces déchets aussi près que possible du lieu où ils sont produits – dans la cuisine. Faire entrer de vrais vers de terre dans la cuisine nécessite la conception d’un conteneur pour rationaliser les manipulations. Il doit être scellé, autonome et simple à gérer. Nous proposons une unité de conteneur sous la forme d’un tambour qui tourne d’une encoche de jour en jour. Les déchets se déplacent progressivement et au fur et à mesure qu’ils sont décomposés et après trois mois de maturation, ils sont tamisés dans un tiroir sous forme de «compost lumbri». Les effluents liquides se déversent dans deux pichets. Dilué avec dix parties d’eau, il constitue un aliment végétal riche et idéal, idéal pour les plantes d’intérieur et d’extérieur.

Cliquez sur une image pour l’agrandir

C’est arrivé en 2010

Il était une fois des gens qui ont décidé de se prendre en main. Ils voulaient réduire leur empreinte écologique au minimum. Au cours de la décennie de l’adolescence, ils ont introduit dans l’habitat quotidien des moyens efficaces de produire de l’énergie, de réduire la consommation d’énergie et de gérer les déchets.

La notion de symbiose industrielle était dans l’esprit de tous depuis un certain temps, mais le plus important était de les appliquer efficacement à la maison. Travaillant en cycle fermé, ils ont estimé que chaque déchet devait être transformé en une nouvelle ressource, que chaque goutte d’eau tombant sur le toit ou provenant d’un robinet devait être utilisée au maximum au lieu d’aller directement dans les égouts. la puissance éolienne et solaire produite par la maison devrait être valorisée sur place.

Peu à peu, la maison de «M. et Mme Smith», qui était auparavant exclusivement alimentée par des énergies fossiles: charbon, dérivés du pétrole, gaz … devenait autosuffisante. Les différentes fonctions dépendant de la consommation d’une énergie immatérielle, telle que l’électricité, ont été transformées en une entrée hybride de sources d’énergie.

Les déchets, qui avaient été autrefois évacués et incinérés à grands frais par la communauté, générant d’innombrables tonnes de cendres et de gaz toxiques nocifs pour l’environnement, ont été soumis à une taxation au poids, ce qui incitait les gens à être plus prudents. Des personnes qui étaient autrefois des consommateurs sont devenues des «acteurs de consommation», déterminées à modifier leurs comportements et à adopter des habitudes écologiques. Une fois que les moyens de prendre des mesures immédiates ont été mis à leur portée, ils se sont emparés d’eux et ont commencé à changer les choses, à inventer de nouveaux protocoles d’utilisateur et à diffuser la bonne nouvelle.

Nous sommes en 2010

Ekokook est sur le point de mettre en œuvre un projet de recherche prospective mondial pour un habitat respectueux de l’environnement dans le monde réel: le laboratoire Faltazi. Nous essayons de répondre à la question de savoir comment introduire des projets écologiques à la maison. Comment améliorer les logements existants sans préconiser une reconstruction complète. Les réponses évidentes sont celles qui utilisent des éléments non structurels de l’habitat (portes, fenêtres, équipements …), qui peuvent être produits en série de manière industrielle et qui sont simples à installer.

Nous nous concentrons sur les interfaces matérielles entre l’habitat et les ressources externes. Chaque mur, chaque balcon, chaque fenêtre, chaque porte, chaque volet peut servir de support à une éco-installation. Chaque installation en interaction avec des réseaux externes (évier, bac à déchets, etc.) peut être mise à niveau pour produire un avantage écologique immédiat. Tout l’air, l’eau, le vent et le soleil qui atteignent l’habitat doivent être considérés comme des ressources rares à capturer et à utiliser. Chaque goutte d’eau doit être collectée et utilisée au maximum avant d’être évacuée vers des réseaux externes. Lentement mais sûrement, les effets cumulés de ces avantages écologiques modifieront notre empreinte environnementale pour le mieux.

(source)

Traduction : Google


Le Smartflower

Le Smartflower (panneaux solaires) est un design qui regroupe trois éléments en un :

  1. Energie
  2. Technologie
  3. Esthétique
(source)